Nom de la commune: Commune de Benslimane

Population: 57 101 habitants (2014)

Superficie: 7086 ha

La Commune de Benslimane se situe à mi-chemin entre Rabat (62km) et Casablanca (55km), dans le prolongement de centres en plein essor (Tit Mellil, Ain Harrouda, Mohammedia au sud ; Skhirat, Temara et Bouznika à l’ouest).

Nom du Président: Mohammed Jdira

Contact: Ayoub Ziadi, Ingénieur : ayoubziadi@gmail.com

Caractéristiques principales:

La commune couvre une superficie de 7086 ha à proximité d’une forêt de chênes lièges de près de 62 000 ha, d’où son appellation de « Ville verte ». Le faible rythme de croissance de sa population constitue une condition propice à un développement urbain maîtrisé et respectueux de l’environnement. Ville de taille moyenne à l’échelle du Maroc (un peu plus de 57 000 habitants en 2014 selon le HCP), Benslimane n’a connu un phénomène d’urbanisation que récemment et conserve une densité de population peu élevée. Elle jouit de sa proximité avec Casablanca et Rabat en attirant des urbains en quête de tranquillité. La ville dispose également d’importants attraits touristiques, en raison du cadre naturel préservé qui l’entoure et de nombreuses infrastructures de loisir (Golf El Manzeh d’une superficie de 185 hectares, sites d’escalade, sentiers de randonnée, cascades, etc.). Elle jouit d’un climat de type continental, avec des températures variant de 10 à 35°C.

Activités économiques principales:

L’économie de la commune est principalement tournée vers l’agriculture (céréaliculture, élevage), l’exploitation des ressources forestières et le secteur tertiaire, qui s’est considérablement développé depuis les années 2000.

Conditions et défis environnementaux:

Malgré ces multiples atouts, la ville pâtit de sa forte dépendance aux secteurs agricole et administratif, du manque de robustesse des finances publiques locales et de la faible qualité de certains services publics (éducation, santé, culture). Si des efforts ont été réalisés ces dernières années, la région de Benslimane peine à attirer des activités économiques plus rémunératrices. Par conséquent, le taux de chômage demeure supérieur à la moyenne nationale, tout comme celui de l’analphabétisme. Enfin, la ville s’est exposée à une dégradation de son environnement naturel, à cause notamment de la surexploitation de son patrimoine écologique et forestier.

Ainsi, l’enjeu pour Benslimane consiste à articuler la mise à niveau des services et infrastructures urbains, le développement de l’attractivité touristique du territoire par la préservation et la mise en valeur de son patrimoine naturel, et la consolidation de l’action des pouvoirs publics en faveur du développement durable.

Menu