Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie

  1. Accueil
  2. Convention des maires
  3. Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie
La Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie est une alliance internationale fondée sur l’engagement de plus de 9 000 villes et gouvernements locaux. Ces villes sont originaires de 6 continents et de 131 pays. Au total, ils représentent plus de 800 millions de personnes. D’ici 2030, les villes et les collectivités locales signataires de la Convention mondiale des maies pourraient réduire collectivement 1,3 milliard de tonnes d’émissions de CO2 par an. C’est l’équivalent d’éliminer 276 millions de voitures de la circulation. Les villes et les partenaires de la Convention mondiale des maires partagent une vision à long terme de la promotion et du soutien de l’action volontaire pour lutter contre le changement climatique et passer à une société résiliente, à faibles émissions de carbone, basée sur les principes fondamentaux suivants:

Les gouvernements locaux sont des contributeurs clés: La convention mondiale des maires œuvre à organiser et à mobiliser des villes et des gouvernements locaux afin qu’ils puissent contribuer activement à trouver des solutions mondiales aux enjeux climatiques.

Les réseaux de villes en tant que partenaires essentiels: Les réseaux locaux, régionaux et mondiaux de villes sont les principaux partenaires de la Convention mondiale des maires ; à ce titre, ils servent de support principal pour les villes et les gouvernements locaux qui y prennent part.

Un programme solide de solutions: En se concentrant sur les secteurs où les villes ont l’impact le plus marqué, la convention mondiale des maires encourage le développement de solutions ambitieuses, pertinentes pour les localités et mises en œuvre par le biais de plans d’action stratégiques déclarés, mesurés et contrôlés, mais aussi accessibles au grand public.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre et favoriser la résilience climatique locale: La convention mondiale des maires souligne l’importance de l’atténuation des effets du changement climatique et l’adaptation à ses effets, ainsi que l’amélioration de l’accès à des services énergétiques propres, à un coût abordable.

De plus en plus, les villes et les gouvernements locaux du monde entier répondent à l’appel à l’action. Avec les pays qui travaillent à la réalisation des objectifs de l’accord de Paris sur le climat, l’implication des villes ne pourrait pas être plus urgente.

Coprésidé par Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne, et Michael R. Bloomberg, ancien maire de New York et envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour les villes et le changement climatique, avec le soutien de réseaux de villes mondiaux et régionaux, ainsi que de nombreux partenaires dans le monde, la Convention mondiale des maires représente le signal le plus fort et le plus clair adressé aux gouvernements nationaux reflétant que les villes agissent non seulement pour arrêter les effets du changement climatique, mais elles sont aussi à l’avant-garde, et le font ensemble.

[caption id="attachment_8135" align="aligncenter" width="1210"] Impact actuel de la CMMCE : vue d’ensemble des villes et gouvernements locaux engagés dans le monde entier[/caption]

Conventions régionales

Des Conventions régionales/nationales des maires pour le climat et l’énergie sont en cours d’exécution dans le but d’apporter un soutien global à chaque municipalité et gouvernement local dans le monde. Chaque Convention est membre de l’alliance de la Convention mondiale des maires, s’engageant avec les gouvernements locaux et d’autres entités locales pour encourager l’action climatique au niveau local tout en créant une communauté de signataires engagés dans l’initiative. Le projet Clima-Med soutient la CMM pour le climat et l’énergie dans 8 pays : l’Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Palestine et la Tunisie.

Menu