Dans le cadre du projet Clima-Med et en synergie avec le projet bilatéral sur l’environnement en cours de montage par la Délégation de l’Union européenne (DUE) en Tunisie, une équipe de la DUE a visité la commune de Nabeul, le 12 Mars 2020. L’équipe était composée de Messieurs Jean Pierre Sacaze et Quentin Peignaux chargés du programme environnement, énergie et climat.

Mme Basma Maatoug, mairesse de Nabeul et ses collègues ont accueilli les invités à l’hôtel de ville de Nabeul par un mot de bienvenue et présenté un aperçu sommaire sur la commune. Chef-lieu du gouvernorat de Nabeul, un des plus importants gouvernorats de Tunisie, cette commune abrite une population de l’ordre de 80 000 habitants avec une surface de 7200 Ha (La superficie urbaine de 1300 Ha et la superficie rurale de 5900 ha).

La coordinatrice du projet Clima-Med à la commune de Nabeul a présenté l’avancement du projet dans la commune et le contenu des deux ateliers qui ont eu lieu du 8 au 10 Octobre 2019 et du 21 au 23 Janvier 2020, au cours desquels a été lancé le développement du Plan d’action d’accès à l’énergie durable et au climat (PAAEDC) de Nabeul ainsi que l’élaboration de fiches projets pour l’action climat.
Parmi ces actions :

  • L’inventaire des références des émissions, IRE, établi dans le cadre du projet Clima-Med, qui consiste à une collecte des données brutes de consommation d’énergie du patrimoine de la commune et qui servira, dans une étape ultérieure, à l’élaboration de son PAAEDC.
  • La proposition d’une action d’adaptation concernant la protection de la ville contre les inondations et le réaménagement du quartier des petits métiers (poterie) « hirafiyin » en vue de remplacer les fours traditionnels par un four solaire commun comme action d’atténuation.
  • La présentation de projets antérieurs qui s’inscrivent dans le cadre de protection de l’environnement tel que COOP -VERD : Coopération pour la valorisation de l’emploi du recyclage et de la valorisation des déchets dans la municipalité de Nabeul. Le financement de ce projet a été accordé par l’Aire Métropolitaine de Barcelone et la Municipalité de Barcelone, pour assurer la création et le fonctionnement de l’Eco-Point. Il s’agit d’un espace d’achat, de stockage, de conditionnement et de vente de déchets valorisables (plastique).

Par ailleurs, les représentants de la DUE ont annoncé l’existence de fonds de financement de projets destinés aux communes à travers la Banque Européenne. Ces fonds seront transmis aux communes selon des projets et à travers des structures de l’état comme la Caisse des prêts et de Soutien des Collectivités Locales (CPSCL).

Ils ont aussi insisté sur le rôle de l’Agence nationale de protection de l’environnement (ANPE) comme un organisme de transition entre la Banque et les communes pour gérer des projets en rapport avec le climat et l’environnement tels que ceux actuellement financés par la banque à travers l’Agence nationale de la maitrise de l’énergie (ANME).

La notion d’intercommunalité qui concerne les projets en communs entre différentes communes limitrophes a fait aussi l’objet d’une discussion, surtout que la commune de Nabeul annonce déjà deux conventions avec six communes voisines ; la première dans le cadre d’un projet de transfert et de valorisation des déchets et la deuxième qui consiste à établir un plan de déplacement urbain PDU. Une structure de gestion de ces projets intercommunaux s’avère nécessaire.

La deuxième partie de la matinée a été réservée à des visites sur le terrain dans le cadre du suivi des projets financés par l’Union Européenne. L’équipe a d’abord visité la station photovoltaïque au siège de la commune (financée dans le cadre du projet SUDEP) qui alimente une partie de l’éclairage public et de l’éclairage de la commune.

Elle a ensuite poursuivi son itinéraire vers le local de l’association ETE+ (Éco-tourisme et environnement) qui est une NGO active dans la thématique de l’environnement, où le président de l’association a présenté les projets suivants :

  • Le projet de compostage des déchets verts à la source : celui-ci permettra une réduction de 70 % du volume de la poubelle ménagère en sensibilisant les citoyens à effectuer le tri sélectif des déchets verts de la cuisine et du jardin pour un compost utilisé comme fumier pour les plantes.
  • Le projet de reboisement en amont de la ville de Nabeul qui vise à stabiliser les terres surtout à la suite des inondations du 22 Septembre 2020 ; en collaboration avec les services des forêts et les services de conservations des eaux du ministère de l’agriculture. Il consiste à faire des travaux de conservation des eaux et des sols par des terrassements pour créer des puits à carbone autour de la ville (eucalyptus, Acacias)
  • Le projet Bureau de service info Énergie Climat de l’ANME financera cette action à l’échelle locale suivant un plan d’action annuel, la formation des membres de l’association et l’aménagement de bureau seront financés par L’AFD.
  • Les missions de renforcement des capacités des jeunes à travers lesquelles de jeunes universitaires collaborent et participent dans ces projets tout en bénéficiant de formations relatives à l’environnement et au climat. Cette approche a été particulièrement appréciée par l’équipe de la DUE, qui permettra par ailleurs l’intégration des jeunes diplômés à la vie professionnelle par la création de petites entreprises et de pistes d’emploi.

La dernière visite de la journée s’est faite à l’éco-point de Nabeul, situé dans un dépôt municipal, dont l’objectif est de contribuer à développer le tri et la collecte des déchets valorisables en encourageant les chiffonniers et les aidant à améliorer leurs conditions de vie et de travail, grâce aux avantages suivants proposés :

  • Paiement des déchets recyclables au comptant, au prix du marché, en tenant compte de la nécessité d’assurer aux chiffonniers des rémunérations stables.
  • Prise en charge de la couverture sociale pour les chiffonniers qui s’engagent à revendre régulièrement leurs marchandises à l’Eco-Point.
  • Mise à disposition de tenues de travail complètes.
  • Organisation périodique de journées de suivi médical.

En contrepartie, les chiffonniers bénéficiaires s’engagent, par écrit, à respecter un certain nombre de règles définies en concertation. La gestion de l’Eco-Point est assurée par l’Association ETE+ dans le cadre de la convention conclue entre celle-ci et la municipalité de Nabeul. Elle sera supervisée de façon transparente par un comité de pilotage, présidé par la Municipalité de Nabeul, avec la participation de l’association ETE+, de l’ANGED, deux représentant des chiffonniers (1 Homme/1 Femme) et de tout autres acteurs désignés en fonction de leurs qualifications.

La DUE a été vivement remerciée pour son engagement envers des projets qui intéressent le climat et l’environnement à l’échelle locale et qui constituent des préoccupations majeures du travail communal. Pour sa part, le projet Clima-Med œuvrera pour une meilleure synergie entre tous ces projets à travers ses 3 composantes, le développement du PAAEDC et à continuer à fournir l’appui nécessaire à la commune de Nabeul pour identifier et formuler d’autres actions urgentes, à moyen et long terme pour l’atténuation et l’adaptation au climat.

Menu