M. Idris El-Rifi Temsemani, vice-président de la commune de Tanger, a tenu une réunion le vendredi, 31 janvier, 2020 au siège de la commune afin de discuter des possibilités de coopération en matière de projets climat et énergie ; Celle-ci a eu lieu en marge de la session de formation tenue à Tanger pour renforcer les capacités des villes partenaires du projet Clima-Med au Maroc afin de pouvoir préparer des Plans d’actions pour l’accès à l’énergie durable et le climat (PAAEDCs), organisée dans le cadre du projet financé par l’Union européenne « Clima-Med – Agir pour le climat dans le sud de la Méditerranée ».

La rencontre s’est déroulée en présence de M. Jean François Moret, représentant de l’Union Européenne au Maroc, des représentants du programme Clima-Med, Mme Amel Makhlouf experte principale de la région du Maghreb et Mme Fatima Zahra El Ghabi responsable du bureau Clima-Med au Maghreb ainsi que de Mme Najwa Aknin, cheffe du département de planification et de programmation qui a par ailleurs participé à la session de formation.

Elle a été l’occasion d’inviter la commune de Tanger à rejoindre le projet Clima-Med et d’adhérer à l’initiative de la Convention des maires Méditerranée, CoM Med, permettant à la commune, de bénéficier de l’accompagnement de Clima-Med pour la préparation du Plan d’action pour l’accès à l’énergie durable et le climat (PAAEDC).

La réunion a également permit aux représentants de la commune, de présenter un ensemble de projets du PAC (Plan d’action communal) ayant besoin de financement pour être achevés.

La commune préparera des fiches actions détaillées des projets en question afin que le projet puisse les présenter, entre autres, aux bailleurs internationaux.

Le projet Clima-Med se concentre sur le soutien des politiques et stratégies énergétiques durables aux niveaux national et local. Il fournit également une assistance technique pour soutenir la formulation et la mise en œuvre de plans d’action pour l’accès à l’énergie durable et le climat (PAAEDCs), qui seront conformes aux principes de la Convention des maires mondiale (CdM), qui définira à son tour des actions concrètes mises en œuvre par les autorités locales dans les pays du voisinage sud. Le financement des actions climatiques facilitera les investissements et permettra aux pays bénéficiaires d’avoir un meilleur accès aux mécanismes de financement afin de favoriser la concrétisation des actions aux niveaux national et local.

Menu