L’engagement des villes libanaises à mettre en place ce mécanisme de soutien pour relever les défis climatiques au Liban.

Le 20 juin 2023, Clima-Med a organisé un atelier à Beyrouth sur la thématique du « Développement du Mécanisme d’appui au PAAEDC », réunissant des représentant·e·s du ministère de l’Intérieur et des municipalités, du ministère de l’Environnement, des maires et  présidents d’autorités locales et d’unions de municipalités, des ONG, ainsi que des représentant·e·s de l’Université du Liban.

L’atelier visait à :

  • Explorer le rôle important du mécanisme de surveillance pour soutenir les initiatives des villes face aux défis du changement climatique et les meilleurs moyens de fournir les ressources, l’expertise et la coordination nécessaires pour faciliter la mise en œuvre de ces initiatives.
  • Favoriser l’échange de connaissances et les possibilités de collaboration entre les participants, qui représentent des acteurs clés, en partageant leurs expériences, leurs points de vue et leurs bonnes pratiques, en apprenant les uns des autres et en s’inspirant mutuellement des mesures et pratiques exemplaires pour guider les actions et les partenariats à venir. Convenir d’une feuille de route pour institutionnaliser un MAP qui soit opérationnel et efficace au sein des différentes entités municipales et gouvernementales.

Les participant·e·s ont d’emblée démontré leur engagement à mettre en œuvre les Plans d’action pour l’accès à l’énergie durable et le climat (PAAEDCs) élaborés pour leurs villes avec le soutien de Clima-Med.

Tout au long de l’atelier, ils et elles ont souligné et convenu de l’importance du Mécanisme d’appui au PAAEDC (MAP) pour aider efficacement les villes et leur développement à travers un certain nombre d’étapes :

  • Concevoir le cadre pratique, le contenu, la fonction et les mécanismes de gouvernance du MAP.
  • Fournir l’orientation, les ressources et la coordination nécessaires à l’assistance technique pour surmonter les limitations en matière de ressources financières et d’expertise technique.
  • Créer des passerelles afin de connecter les villes et les financements nationaux et internationaux, ainsi que des plateformes collaboratives de partage des connaissances en matière de bonnes pratiques.
  • Aider les villes à comprendre et à hiérarchiser les défis climatiques, à élaborer des cadres politiques et réglementaires solides, à coordonner les actions intergouvernementales et à favoriser la collaboration avec les parties prenantes concernées.
  • Faciliter le renforcement des capacités, en permettant aux villes d’acquérir les compétences techniques et les connaissances nécessaires pour assurer la bonne mise en œuvre des initiatives en matière de climat.
  • Intégrer l’initiative de la Convention des maires pour la Méditerranée (CdM Med) dans le rôle et la structure du MAP.

Après une journée très enrichissante, l’atelier a atteint ses objectifs et les participant·e·s se sont mis d’accord sur le cadre, la fonction et l’organisation de la gouvernance du MAP en qualité d’entité autonome dirigée par les municipalités ; ses progrès seront contrôlés et évalués par les autorités nationales, dont le rôle sera essentiellement réglementaire.

 

Menu